Mes références

L’accompagnement psychothérapique se place avant tout au service du patient. 

 En tant que professionnelle de l’accompagnement en psychothérapie, je dois donc naviguer à la fois suffisamment au large des écueils idéologiques ou séducteurs, pour ne pas s’y naufrage et faire du sur place, et suffisamment près d’eux pour être à même d’en évaluer les formes et les pièges. 

Notre époque, sa culture, ses systèmes d’organisation des relations, et ses modes de communication infiniment variés et instantannés, foisonnent d’écueils souvent difficiles tant à déceler qu’à éviter.

Nécessité d’un étayage renouvelé

C’est pourquoi je m’étaye sans relâche sur une formation suffisamment longue et diversifiée, dispensée par des organismes reconnus – même s’ils sont critiquables. Et je me réfère en permanence à des codes de déontologie établis et partagés par les organismes de ma profession.

une voute construite avec les techniques ancestrales, solide et entretenue
un étayage par les apports des recherches récentes
  • Je me suis formée au long court :
  • Je poursuis mon processus de formation en psychothérapie au plan théorique et pratique, à la fois sur le terrain, dans des écoles privées, et à l’université ; au plan personnel par des psychothérapies individuelles, en groupe, et par une analyse ; par des supervisions régulières et fréquentes en individuel et en groupe depuis 1995.
  • J’adhère à diverses associations qui oeuvrent pour la diffusion et le partage des expériences et des connaissances.
  • J’adhère à la Fédération Française de Psychothérapie et Psychanalyse. qui compte incomparablement plus de membres que les autres organismes fédérateurs de la profession. C’est elle qui représente la France au sein des organisations internationales fédératives et représentatives de la profession. Elle seule a délégation de ces organismes pour renouveler les accréditations des praticiens et des écoles et institutions de formation privées. elle exige une formation permanente régulière. Elle regroupe des psychothérapeutes, médecins, psychiatres, psychanalystes, psychologues, ou psychopraticiens professionnels de l’accompagnement en psychothérapie ayant d’autres formations de base. 
  • Je suis certifiée en Psychothérapie par l’Association Européenne de Psychothérapie. Car son niveau d’exigence en termes de formation, supervision, psychothérapie personnelle, engagement déontologique, et connaissance de l’avancée du savoir et de la pensée dans le monde, est nettement plus exigeant que celui qui fait référence dans notre pays, que ce soit au sein des organismes privés ou des universités.
  • Je mets par écrit des pistes de réflexion et des méthodes dans des manuels ainsi que dans quelques articles.
  • Enfin j’ai demandé l’autorisation à faire usage du titre de psychothérapeute. Celle-ci m’a été accordée au moment de la parution du décret réglementant l’usage du titre.