La formation des psychanalystes

Les psychanalystes peuvent être médecins, psychologues, psychothérapeutes ou psychopraticiens. Il peuvent aussi ne se retrouver dans aucun de ces qualificatifs.
Traditionnellement et pur reprendre le mot de Lacan, est psychanalyste celui ou celle qui se reconnait tel et est reconnue par ses pairs. C’est pourquoi les psychanalystes se reconnaissant dans une « école », par exemple une société, une association. Leur adhésion à un groupement garantie la qualité de leur formation, d’autant plus que ce groupement est reconnu.

Cette formation consiste souvent en :

  • avoir fait soi-même un travail psychanalytique sérieux
  • avoir fait une analyse dite de contrôle
  • avoir fait une analyse dite didactique
  • avoir une connaissance suffisante des textes de référence fondateurs de ce groupement
  • avoir travaillé sous contrôle
  • être régulièrement supervisé

Les actes des psychanalystes peuvent être pris en charge par la sécurité sociale et par certaines mutuelles s’ils sont médecins, ou dans le cadre des hôpitaux et centres médico-psychologiques (CMP) qui les emploient. Ils peuvent être conduits à pratiquer des dépassement d’honoraires. S’ils ne sont pas médecins, leur pratique libérale en ville peut être prise en charge dans certaines conditions par certaines mutuelles. Elle peut également être prise en charge par les entreprises ou par des programmes subventionnés par les pouvoirs publics, entre autres.

Leur déontologie peut les conduire à ne pas accepter de faire des feuilles de maladies.